Bioéthique, Genre et Société/Identité, Culture et Échange

L’Union européenne est-elle machiste ?

       La député européenne italienne Licia Ronzulli au Parlement Européen

Les femmes représentent 51% de la population de l’Union européenne mais elles sont encore loin de s’imposer dans les postes à responsabilité tant au niveau politique qu’économique.

Le mythe d’un couple franco-allemand dirigé par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel nous ferait presque penser que les femmes, tout comme les hommes, ont un pouvoir décisionnel fort. Mais loin s’en faut, on n’en n’est pas encore là ! Et pourtant, un « principe d’égalité » existe bel et bien dans la majorité des traités constitutifs de l’Union européenne depuis le Traité de Rome en 1957 jusqu’au Traité de Lisbonne en 2009. A l’heure actuelle, seulement quatre femmes sont chefs de gouvernements sur les 27 pays de l’Union Européenne. Il s’agit d’Angela Merkel en Allemagne, d’Iveta Radicova en Slovaquie, de Mari Kiviniemi en Finlande et de Helle Thorning-Schmidt au Danemark.

Des hommes, des hommes et encore des hommes !


Quant aux principales institutions de l’Union européenne, elles sont en majeure partie présidées par des hommes :

  • Président du Conseil européen : Herman Von Rompuy, depuis le 1er décembre 2009
  • Président du Parlement Européen : Martin Schulz, depuis 2012
  • Président de la Commission Européenne : José Manuel Barroso, depuis le 22 novembre 2004
  • Président de la Banque Centrale Européenne : Mario Draghi, depuis le 1er novembre 2011
  • Président de la Cour de Justice de l’Union Européenne : Vassilios Skouris, depuis 2003

Seules deux têtes féminines sortent du lot : Catherine Asthon, au poste de Haut Représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ainsi que Helle Thorning-Schmidt que j’ai évoqué au dessus.

Un principe d’égalité qui « flotte » de traités en traités :

Si le principe d’égalité entre les hommes et les femmes est évoqué depuis le Traité de Rome de 1957, il faut néanmoins attendre le début des années 80 pour que les choses bougent enfin un peu. En effet, à la fin des années 1980 s’est tenu un séminaire sur la démocratie paritaire à l’initiative du Conseil de l’Europe. Ensuite, en 1992 s’est tenu le premier sommet européen intitulé « Femmes au pouvoir ». Il fut un succès à l’origine duquel est sortie une Charte disposant que « la démocratie impose la parité dans la représentation et l’administration des nations ». De belles paroles … En 2011, on en est où exactement ? A la fin des années 1990,  c’est au tour du Traité d’Amsterdam de prôner de nouveau le principe d’égalité entre les hommes et les femmes. Enfin, de nos jours, le Traité de Lisbonne propose une « initiative citoyenne démocratique » qui est sensée faire avancer les choses en faveur de l’égalité.

Chaque année, la Commission européenne fait un état des lieux sur l’égalité entre les hommes et les femmes. Depuis 1975, quatorze directives ont été adoptées par l’Union européenne à ce sujet. Mais dans la sphère politique, les femmes restent malheureusement sous-représentées:

  • Parlement nationaux : moins d’un député sur quatre est une femme (23,5%).
  • Parlement Européen : 35 % sont des députés femmes.

De plus, l’écart économique est toujours grand entre citoyens et citoyennes de l’Union européenne:

  • Le taux d’emploi moyen des femmes est d’environ 63 % contre 76 % pour les hommes. La stratégie «Europe 2020 » veut d’ailleurs ramener le taux d’emploi des femmes à égalité avec celui des hommes.
  • Le temps de travail : les femmes travaillent davantage à temps partiel que les hommes.
  • L’inégalité salariale persiste : les femmes gagnent en moyenne 17,1 % de moins que les hommes par heure de travail prestée.

Finalement, les femmes en Europe sont encore de décrocher des postes à responsabilité et l’Union européenne est donc bien loin d’avoir un visage féminin. Le combat pour la parité est un enjeu réel, démocratique et social. Si nous voulons que l’Europe soit un modèle démocratique reconnu à travers le monde, alors nous devons faire en sorte que le principe d’égalité entre les hommes et les femmes soit réellement établi ! Et au-delà de la volonté politique affublée des politiques de discrimination positive, c’est avant tout la mentalité qui est en cause !

Pauline Armandet

Publicités

2 réflexions sur “L’Union européenne est-elle machiste ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s