Uncategorized

Au Café de l’Europe sera à Visa pour l’Image, le festival international de photojournalisme !

L’ONDE DE CHOC GRECQUE. Athènes, 20 octobre 2011. Manifestant fuyant les gaz lacrymogènes. (Aris Messinis / AFP)


Visa pour l’Image
 c’est le festival international de photojournalisme incontournable à ne surtout pas manquer ! Je l’attends chaque année avec beaucoup d’impatience ! Depuis toujours, il se déroule les deux premières semaines de septembre à Perpignan : lorsque la rentrée scolaire approche à grand pas et que le soleil qui tapait fort sur les terres catalanes se fait désormais plus discret.

Au cours du festival, l’ambiance qui règne dans les rues de Perpignan est tout à fait particulière. Des gens venus des quatre coins du monde se réunissent pour mieux connaître l’actualité internationale d’aujourd’hui et de demain à travers l’oeil des grands reporters ! Un monde bouleversé par des phénomènes planétaires nous est livré: la crise grecque, la Corée du Nord, les Kurdes, la Syrie, la révolution numérique … 

Visa pour l’image, c’est aussi le festival de photojournalisme qui rend hommage à Rémi Ochlik, photojournaliste français de 28 ans tué à Homs (Syrie). Voici quelques expositions auxquelles je me rendrai samedi 1er septembre 2012. Je vous invite vivement à vous y rendre si vous le pouvez !

L’onde de choc grecque

« Partie d’Athènes, la secousse s’est vite étendue à toutes les grandes capitales. Si un pays d’Europe se trouve en difficulté financière, ne va-t-il pas entraîner les autres membres dans sa chute ? En deux ans, la Grèce a obtenu trois plans d’aide de l’Union européenne et mis en place sept plans de rigueur. Les manifestations font rage, prenant parfois des allures de guerre civile. Les photographes grecs du bureau d’Athènes, Louisa Gouliamaki, Angelos Tzortzinis et Aris Messinis, se relaient au quotidien pour couvrir l’actualité politique et sociale du pays. »
Louisa Gouliamaki, Angelos Tzortzinis et Aris Messinis / Agence France-Presse

Corée du Nord

« En avril, la Corée du Nord, un des pays les plus secrets au monde, a invité, à titre exceptionnel, des centaines de journalistes étrangers pour assister aux célébrations marquant le 100e anniversaire de la naissance du dirigeant et fondateur du pays Kim Il-Sung, et au lancement d’une fusée, considérée par Washington et ses alliés comme un missile balistique déguisé. Pedro Ugarte et Ed Jones, basés respectivement à Hong Kong et à Pékin, ont décrit leur séjour dans ce pays au régime stalinien comme « un voyage dans le temps » à l’époque de la guerre froide. »
Pedro Ugarte et Ed Jones / Agence France-Presse

Condamnés – La santé mentale dans les pays africains en conflit

« Au cours des cinquante dernières années, l’Afrique subsaharienne a connu plus de conflits, de famine et de catastrophes naturelles que toute autre région du monde. Nombreux sont ceux qui sont sortis de ces crises sains de corps, mais pas toujours d’esprit.Les conflits et les catastrophes accaparent les financements aux dépens de la santé et de l’éducation. Les hôpitaux se transforment en prisons et les malades et handicapés mentaux souffrent de stigmatisation et d’indifférence en raison de l’ignorance sur ces pathologies. Ils sont souvent condamnés à vivre dans la pauvreté, attachés à leur lit dans des asiles, vivant à même le sol dans des abris abandonnés ou trouvant refuge dans les recoins sombres et oubliés d’une église. »
Robin Hammond / Panos

Syrie : 2004-2012 – Rémi Ochlik 

« Nous ne sommes pas près d’oublier ce matin du 22 février, lorsque nous avons appris la mort de Rémi Ochlik, tué en Syrie, à Homs, avec Marie Colvin. Il avait 28 ans. C’était un photographe plein de talent et un homme d’une grande humilité. Son premier reportage sur Haïti avait été projeté à Perpignan en 2004. L’an dernier, son travail sur le printemps arabe avait été salué par tous. Alors, lui consacrer cette rétrospective nous semblait naturel. Même si elle arrive tellement trop tôt…  »
Exposition produite grâce au soutien de Paris Match – Rémi Ochlik / IP3 Press

Kurdistan
La colère d’un peuple sans droits

« Promise en 1920 par les Alliés, la création d’un État kurde indépendant n’a jamais vu le jour au Moyen-Orient. Partagés depuis presque un siècle entre la Turquie, la Syrie, l’Iran et l’Irak, les Kurdes représentent aujourd’hui le plus grand peuple au monde sans État. Entre 2007 et 2011, Julien Goldstein a parcouru, avec le journaliste Olivier Piot, les villes et villages kurdes afin de mieux comprendre la réalité de ce Kurdistan morcelé. D’un pays à l’autre, il s’est plongé dans le quotidien de ces hommes pour observer les modes de vie, écouter les espoirs et les rêves, entendre les frustrations et les souffrances de ce peuple « oublié ».
Julien Goldstein / Reportage by Getty Images

Les cimetières de l’électronique

« Nos ordinateurs, nos smartphones ont une durée de vie courte. Mais, une fois hors d’usage, que deviennent-ils ? Le recyclage de ces appareils est devenu une industrie. Cuivre, or, c’est pour certains le seul moyen de gagner leur vie, en les démontant complètement pour essayer de revendre tout ce qui a de la valeur. Nigeria, Inde, Pakistan, Chine, Stanley Greene nous montre les conditions déplorables de ce recyclage. Après avoir vu ce reportage, vous ne regarderez plus jamais votre téléphone de la même manière. »
Avec le support de Géo France et d’un Getty Images Grant for Editorial Photography.Stanley Greene / NOOR

The Marsh Arabs of Iraq

« Nik Wheeler raconte la vie chez les hommes des marais, dans le sud de l’Irak : c’est le seul photoreportage détaillé sur cette région que le régime de Saddam Hussein ait jamais autorisé. Ces photos, qui au départ faisaient suite à une commande du National Geographic, ont été prises à la fin des années 1970 et montrent le « berceau de la civilisation », ce lieu où les Arabes des marais se déplaçaient sur leurs barques, en pagayant entre les villages aux maisons de roseaux jalonnant la vaste plaine de marécages et de roselières qui marque l’embouchure du Tigre et de l’Euphrate. Bien des années plus tard, Saddam Hussein a incendié les villages au napalm, asséché les marais, et détruit un mode de vie vieux de plus de cinq mille ans. »
Nik Wheeler

Un génie audacieux – La révolution numérique 1985-2000

« Pendant quinze ans, Doug Menuez a suivi la vie quotidienne d’une tribu secrète d’innovateurs dans la Silicon Valley, occupée à créer une technologie qui révolutionnerait notre culture et nos habitudes. Voici l’histoire de ceux qui ont créé le monde dans lequel nous vivons. Une histoire de passions, de risques, de sacrifices, d’échecs et d’une réussite stupéfiante. Le reportage commence avec Steve Jobs (qui avait accordé un accès exclusif à Menuez) pour explorer ensuite la Silicon Valley au temps de la révolution numérique. »
Doug Menuez / Contour by Getty Images / Stanford University Libraries

L’unité dans la diversité

ONE BLOOD, Beyrouth 2012 est un projet que Hady Sy, photographe plasticien, a mené durant quatre années aux quatre coins du monde afin de sensibiliser les populations à la nécessité du don du sang. Il propose en avant-première à Visa pour l’Image-Perpignan une installation semi-circulaire, reflet du corps humain, de 366 portraits d’anonymes, qui sont autant de témoignages de désir de partage.
Hady Sy / 2e Bureau

Intimité

Depuis plus de dix ans, Jean-Louis Fernandez est l’un des réalisateurs des soirées de Visa pour l’Image. Mais c’est avant tout un photographe de scène, passionné par le spectacle vivant : Wajdi Mouawad, Pina Bausch, Pippo Delbono et bien d’autres lui ont ouvert les portes de leurs univers. Des répétitions aux représentations, il devient le témoin privilégié des artistes, dans ces espaces d’intimité, de concentration, de préparatifs et d’échanges, où chacun se cherche avant d’entrer en scène. Nous sommes heureux de présenter une courte rétrospective de son travail dans un lieu qui lui va bien : le tout nouveau théâtre de l’Archipel de Perpignan.
Jean-Louis Fernandez

Pauline Armandet

Pour plus d’information, consultez le site officiel du festival  ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s