Institutions de l'UE/Parlement européen

Mon expérience en tant que stagiaire pour un député irlandais au Parlement européen

Je m’appelle Kate McKeon, je suis étudiante irlandaise au Trinity College de Dublin, et Erasmus à l’IEP de Strasbourg cette année. Strasbourg est une expérience hors du commun pour moi ; la France et les Français échappent à mon quotidien (ici, on déjeune à midi, tout est si formel que peut être que j’aurais besoin d’une signature pour marcher dans la rue, etc…), et j’écris aujourd’hui pour vous faire part du stage incroyable que je fais. J’ai passé mes deux dernières années à étudier les sciences politiques, le langage, et l’histoire, dans le cadre de ma licence à Dublin. Je n’avais pas vraiment prévu de m’engager dans la politique européenne avant cela, mais cette expérience me donne envie de faire carrière dans ce domaine.

J’ai choisi, comme beaucoup d’étudiants Erasmus ici, de faire mon année de mobilité à Strasbourg, en ne sachant rien d’autre de la ville mis à part son caractère international et étudiant, très cosmopolite. De plus, cette ville est petite et d’un charme suranné ; ce qui est attirant comme premier départ en pays étranger.  J’ai atterri ici début septembre, en pleine canicule (alors que je viens du pays le plus pluvieux d’Europe occidentale), et j’ai tenté de m’accommoder de l’endroit. Une semaine plus tard, et j’ai été appelée pour un entretien en ligne pour un stage très en vogue au Parlement européen. Pas besoin de dire que j’étais ravie. Et très nerveuse. Mais ravie. Un briefing quelque peu effrayant, suivi d’un entretien en face à face, et j’ai été informée que ce stage était pour moi. Première réaction : appeler papa maman.

Ainsi, j’ai commencé à travailler pour la session plénière d’octobre. A première réaction, bien sûr, a été d’être impressionnée par l’énormité du bâtiment et j’étais très excitée et motivée. J’ai la chance de travailler pour Sean Kelly, député du PPE (Parti Populaire Européen).

Laissez-moi vous introduire Monsieur Kelly. Monsieur Kelly est originaire de la région de Kerry en Irlande ; et il représente la circonscription électorale du Sud. Il est membre du parti irlandais au pouvoir, le Fine ael (centre droit). Il a été instituteur et s’attache à la promotion du sport irlandais ; il a à ce propose été Président de l’Association de l’Athlétisme Gaélique (qui regroupe des sports traditionnellement irlandais ; comme le football gaélique, le Hurling, qui joue un rôle culturel et symbolique important dans la société irlandaise) : or, cette association, créée en 1847 a une place spéciale dans la société irlandaise, puisque qu’elle a permis de préserver la culture irlandais contre l’occupation anglaise. La place de président de l’AAG est donc très honorifique, et représente un poste à responsabilités. Monsieur Kelly est très respecté au sein du Parlement : il a été élu cette année député de l’année dans le domaine de la recherche et de l’innovation.

Monsieur Kelly est un membre du Comité du développent régional au Parlement européen, et membre remplaçant du Comité de la Culture et de l’Education, et de la délégation des relations avec le Canada. Ces derniers temps, Monsieur Kelly a aussi fait de la protection de l’information sa priorité. Qu’est-ce que cela  implique exactement ? Si nous profitons des avantages infinis de l’informatique et les avons intégré à notre vie de tous les jours ; via les ordinateurs, les Smartphones, et iPads dès le petit déjeuner, peu d’entre nous sont conscients des inconvénients et dangers que représentent la foultitude d’informations personnelles en ligne. Nous nous demandons souvent si nos représentants politiques sont capables de remédier à ces problèmes, ou s’ils se concentrent sur des questions d’une plus grande envergure ; comme la crise économique ou le réchauffement climatique. Le problème de l’introduction d’une mesure de protection de la vie privée est qu’elle doit être mise en place très rapidement, étant donné l’instantanéité de l’information en ligne. Je suis fière qu’un député irlandais transpose cette disposition au sein d’une institution supra nationale ; puisque ce problème est partagé par tous les Européens, qui doivent chercher une réponse ensemble.

Pour l’instant, je suis encore novice au Parlement européen ; j’attends encore un peu pour vous en dire plus, d’avoir mieux perçu l’endroit. Les gens que j’ai rencontrés jusqu’à maintenant ont été très intéressants, et qu’ils vont m’apprendre bien plus que je ne pourrais apprendre à l’université.

Je vous tiendrais au courant de mes futures progressions au Parlement Européen !

Katie McKeon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s