Institutions de l'UE/Parlement européen

Hollande, l’européiste ?

https://i0.wp.com/actupol30-blog.fr/wp-content/uploads/2013/02/1992019438_hollande_devant_le_parlement_europeen_a_trois_.jpg

Mardi dernier, François Hollande s’est exprimé devant les députés européens à Strasbourg sur sa vision de la construction européenne.

Durant près d’une demi-heure, le président de la République a exposé ses points de vue et ses objectifs insistant notamment sur la priorité accordée à l’emploi et à la croissance afin de relancer l’Union européenne et de répondre à la défiance de plus en plus croissante et forte des citoyens mais également sur une Europe plus solidaire envers sa jeunesse et avec ses États-membres.

Un discours bien accueilli par le Parlement européen

Un discours qui dans l’ensemble fut plutôt bien accueilli auprès des parlementaires. Pour Isabelle Durant, vice-présidente écologiste du Parlement européen et ancienne ministre belge des Transports, le chef de l’Etat français a prononcé un « très bon discours », exposant une « vraie vision fédéraliste européenne ». Même son de cloche du côté des socialistes européens qui saluent la prestation et la force de conviction de Hollande.

L’adresse du président de la République française aux députés européens était très attendue sans compter qu’elle avait un but assez clair pour François Hollande : (ré)affirmer le rôle, voire le leadership de la France au sein de l’Union européenne en particulier face à l’Allemagne et (surtout) le Royaume-Uni. Face, en effet, à la volonté d’Angela Merkel d’imposer ses vues et ses méthodes et à l’intention de David Cameron de revoir en profondeur les relations entre Londres et l’Union européenne, François Hollande s’inscrit dans une stratégie différente, une stratégie clairement européiste afin de mieux se différencier mais aussi être davantage influent.

S’affirmer face à Merkel et Cameron

En adoptant une telle stratégie, le président de la République cherche à reprendre la main. Comme le souligne Alain Lamassoure, député européen membre du Parti populaire européen (PPE, droite), François Hollande « sur les grandes questions européennes, a été plus spectateur qu’acteur et à plus forte raison, leader ». Un constat à nuancer mais qui reste pertinent dans la mesure où face à la chancelière allemande ou bien encore au Premier ministre britannique, le chef de l’État cherche à imprimer sa marque et jouer un rôle majeur.

En se montrant fédéraliste, Hollande lance de ce fait, un « défi » à l’Allemagne et à la Grande-Bretagne, s’inscrivant dans la lignée de François Mitterrand et de Jacques Delors. A ce titre, la référence à un de ses prédécesseurs et à l’ancien président de la Commission européenne n’est pas due au hasard dans la mesure où l’actuel chef de l’État français se veut comme l’héritier politique de ces derniers. Sa vision de l’Europe s’inscrit clairement dans cette lignée dont il entend devenir le défenseur face aux velléités de Merkel et surtout de Cameron.

Hollande s’oppose à Cameron le nationaliste et veut un véritable débat lors des élections européennes de 2014

En clair, le discours européiste de François Hollande s’inscrit plus dans une stratégie politique censée faire contrepoids à l’Allemagne et au Royaume-Uni que dans la volonté d’adresser un plaidoyer pour la construction européenne, même si l’actuel président français a, à plusieurs reprises, eu l’occasion d’exprimer son euro-romantisme dans le passé. A ce titre, il a souhaité que les prochaines élections européennes prévues pour juin 2014 soient l’occasion d’un débat sur l’avenir de l’Europe auprès des citoyens, une manière subtile d’exprimer son européisme tout en pointant du doigt David Cameron qui ne pense que dans une logique purement nationale (voire nationaliste), la relation de son pays avec l’Europe.

François Hollande s’est donc montré convaincant à Strasbourg, reste à voir sa stratégie européiste aura des effets et surtout des résultats concrets notamment dans le cadre des (difficiles) négociations budgétaires en cours au Conseil européen.

Gilles Johnson

PS : vous pouvez voir ou revoir l’intégralité du discours de François Hollande aux députés européens à Strasbourg ici

Publicités

Une réflexion sur “Hollande, l’européiste ?

  1. Pingback: Brussels blog round-up for 9 – 15 February: A reduced EU budget, the Anglo-German axis, and a transatlantic trade pact? | EUROPP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s