L'Europe à la carte

Newsletter n°8 : la session plénière du Parlement européen

© European Union 2013 - European Parliament

Le Parlement européen siégeait en plénière à Strasbourg du 7 au 10 octobre. © European Union 2013 – European Parliament

Dans la newsletter de cette semaine, nous nous concentrons sur la séance plénière du Parlement européen. Quelles décisions ont été adoptées par les eurodéputés sur les sujets relatifs à nos 5 thèmes ?

Affaires intérieures

Rendre les frontières au sud de l’UE plus sûres pour les migrants

Après la tragédie de Lampedusa, le 3 octobre, lorsqu’un bateau rempli de migrants a coulé près de la côte causant la mort de plusieurs centaines d’entre eux, des élus italiens ont demandé à l’UE de réformer sa politique d’immigration (en particulier, le règlement de Dublin) pour parvenir à un meilleur partage du « fardeau » que représentent les flots d’immigrants illégaux. Cecilia Malmström, la commissaire européenne compétente, et les 28 ministres de l’Intérieur ont discuté de la question cette semaine lors d’une réunion du Conseil.

Les eurodéputés ont également appelé à des réformes lors d’un débat avec Mme Malmström et la Présidence du Conseil lituanien. Ils veulent accroître la solidarité avec les Etats membres les plus touchés par l’immigration clandestine et aussi s’attaquer au problème à la racine en travaillant plus étroitement avec les pays d’origine et de départ. Les députés ont également exprimé leur soutien au développement d’une politique commune de l’immigration légale. En outre, ils ont également discuté du contrôle des frontières et approuvé les règles de fonctionnement d’« Eurosur », un réseau de communication « destiné à améliorer la détection, la prévention et la lutte contre l’immigration irrégulière et la criminalité transfrontalière ». Eurosur vise à renforcer l’échange d’informations entre les autorités nationales et Frontex (l’agence européenne chargée de la gestion des frontières de l’UE), par exemple, par le partage de données en temps réel. Des frontières sûres ne sont pas seulement une question de réduire l’immigration illégale, mais aussi une nécessité de mieux protéger la vie des migrants. Les Etats membres qui participent à ce système de surveillance des frontières devront respecter les droits de l’Homme, par exemple, le principe de « non –refoulement » qui signifie qu’ils ne seront pas autorisés à renvoyer un migrant en situation illégale à son lieu de départ si cela mettait sa vie en danger.

Sources : Parlement Européen (débat, Eurosur).

Economie

Aider les travailleurs

Mardi, le Parlement Européen a approuvé une aide de plus de 3,7 millions d’euros du Fonds Européen d’Ajustement à la Mondialisation au profit de travailleurs italiens pour les aider à revenir sur le marché du travail après la perte de leur emploi précédent, en raison de la crise économique ou de la mondialisation. Cette mesure concerne plus de 1.500 travailleurs en Lombardie et au Piémont. L’aide demeure conditionnelle en attendant l’approbation du Conseil.

Mercredi, les députés ont adopté un projet de directive visant à faciliter la mobilité professionnelle au sein de l’UE pour les membres des professions réglementées (dont plusieurs professions médicales et les architectes). Le projet est d’introduire une carte professionnelle européenne qui permettrait d’accélérer la reconnaissance des qualifications et de l’expérience dans un autre Etat membre. Dans le même temps, le système rendrait plus difficile, pour ceux qui ont l’interdiction d’exercer une telle profession dans leur pays d’origine, de contourner cette interdiction en s’installant dans un autre Etat membre. En outre, le projet de directive comporte également des propositions pour établir des cadres communs de formation et reconnaître les stages comme faisant partie de l’expérience professionnelle. Le système reposerait sur ​l’échange d’informations électroniques entre les autorités administratives nationales. Enfin, les demandes de reconnaissance seraient effectuées par les autorités de l’Etat d’origine plutôt que par une demande du professionnel à l’autorité du pays d’accueil.

Sources : Parlement Européen (aide à l’Italie, mobilité professionnelle).

Citoyenneté

Les pétitions au Parlement européen

Au cours de cette session, les députés ont adopté le rapport d’activité 2012 du Comité des pétitions. Le Parlement européen a reçu près de 2000 demandes, dont 1.406 recevables, en 2012. Les principaux sujets de ces pétitions ont été les droits fondamentaux (droits des enfants, droits des personnes handicapées, liberté d’expression, accès à la justice, etc.), l’environnement (en raison de nombreuses défaillances de transposition des directives européennes sur des sujets spécifiques) et les questions économiques et sociales (en raison de la crise en cours, par exemple, des pétitions sur le logement et le chômage). Le rapport indique également que les citoyens les plus actifs venaient d’Allemagne, Espagne, Italie, de Roumanie et du Royaume-Uni. En ce qui concerne l’autorité ciblée par les pétitions, l’UE venait en premier, suivie par l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie et la Roumanie.

Pour rappel: tout citoyen de l’UE peut présenter une pétition au Parlement Européen sur un sujet qui l’affecte personnellement et fait partie des compétences de l’UE.

Source : Parlement Européen.

Relations internationales

Le prix Sakharov pour la liberté de penser est décerné à Malala Yousafzai

Le 25ème Prix Sakharov, nommé d’après un scientifique dissident soviétique durant la guerre froide, a été décerné à une jeune fille pakistanaise, Malala Yousafzai, « pour son combat pour promouvoir l’éducation des filles face à la violence des talibans ». La décision a été prise par la Conférence des Présidents (Président du PE + les présidents des groupes politiques). Devenue une bloggeuse célèbre, ayant commencé à écrire après que les Talibans aient fermé l’école pour filles qu’elle fréquentait, en 2009, elle a été l’objet de menaces et a survécu à une tentative d’assassinat en octobre 2012, quand des hommes lui ont tiré dessus alors qu’elle rentrait chez elle dans un autobus scolaire.

Martin Schulz, le Président du Parlement européen, a rappelé que « quelques 250 millions de jeunes filles à travers le monde ne peuvent pas aller librement à l’école » et que l’exemple de Malala nous rappelle « notre devoir et notre responsabilité d’assurer le droit à l’éducation pour les enfants ». Les autres finalistes du Prix Sakharov étaient des prisonniers politiques biélorusses et Edward Snowden.

Source : Parlement Européen.

Industrie / Technologies / Business

Un verre à moitié vide (ou moitié plein) pour l’industrie du tabac

Le Parlement européen a débattu cette semaine de la façon de réduire le tabagisme dans l’UE. Linda McAvan (S&D, UK) mènera les négociations avec le Conseil pour s’accorder sur un texte final. Elle a affirmé que l’accord conclu au sein du PE permettrait de réduire le risque que les jeunes commencent à fumer. Il fallait agir, car les statistiques montrent une tendance à la baisse du nombre total de fumeurs, mais des chiffres croissants de jeunes fumeurs dans de nombreux Etats membres. Par conséquent, les cigarettes aromatisées et autres produits spéciaux destinés à attirer les adolescents, en particulier les jeunes filles, seraient progressivement interdits dans l’UE. Les petits paquets (moins de 20 cigarettes) seraient également interdits. En outre, la taille des images alertant des dangers du tabagisme sur les paquets de cigarettes serait plus grande (65% de l’emballage), afin d’accroître leur effet dissuasif. Toutefois, les cigarettes fines ne seraient pas interdites.

En ce qui concerne les cigarettes électroniques, elles seraient réglementées comme des médicaments si les producteurs prétendent qu’elles ont des vertus curatives. S’ils ne font pas une telle revendication, des règles différentes s’appliqueraient. Les députés européens veulent s’assurer que seuls des produits de bonne qualité circulent sur ​​le marché. Toutefois, cela n’affecte pas le commerce des cigarettes électroniques, qui ne serait pas limité aux pharmacies.

Si le Conseil et le PE s’accordent sur un texte commun, les Etats membres auront 18 mois pour transposer la directive dans leurs législations nationales respectives.

Sources: Parlement Européen (McAvan MEP, vote).

La semaine prochaine…

Le Conseil Environnement se réunit le 14 octobre à Luxembourg.

Du 16 au 18 octobre, la Conférence interparlementaire sur la gouvernance économique et financière de l’UE aura lieu à Vilnius. Des discussions auront lieu sur les thèmes suivants: « la structure post-crise appropriée de la gouvernance économique de l’UE; l’union bancaire et l’intégration du secteur financier dans l’Union Européenne » et les progrès et perspectives concernant la consolidation budgétaire et les réformes structurelles en Europe.

Sources : Parlement Européen, site de la Présidence lituanienne du Conseil.

Pierre-Antoine KLETHI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s