Vote et partis

Vers une extrême droite européenne ?

Dans l'hémicycle de Strasbourg, en octobre 2013 (Photo EW).

Dans l’hémicycle de Strasbourg, en octobre 2013 (Photo EW).

C’était il y a quelques semaines. Marion Maréchal Le Pen se rendait à Anvers (Belgique) à la rencontre des principaux responsables du Vlaams Belang. Bien plus qu’une simple visite de courtoisie, cette réunion avait pour but d’établir des contacts entre le parti nationaliste et extrémiste flamand et le Front national en vue des élections européennes de mai 2014.

C’est dans cette même optique que Geert Wilders, le patron du Parti pour la liberté néerlandais (PVV) a reçu le 13 novembre dernier à La Haye, Marine Le Pen afin de conclure une alliance devant fédérer les principaux partis d’extrême droite et/ou nationalistes dans l’optique du scrutin européen. Une alliance qui s’est pour l’heure étendue au Vlaams Belang et le FPÖ autrichien de feu Jorg Haider.

Marine Le Pen l’a compris, le Parlement européen peut devenir une tribune politique idéale pour mieux critiquer une Union européenne et une construction européenne qu’elle abhorre, tout comme ses amis du Vlaams Belang ou bien encore du PVV. Toutefois, cela suppose une extrême droite particulièrement présente et surtout unie au sein de l’hémicycle strasbourgeois, ce qui suppose également un groupe parlementaire.

Actuellement, il faut au minimum vingt cinq députés issus d’au moins sept Etats-membres pour pouvoir prétendre à un groupe politique au sein du Parlement européen, des conditions que Marine Le Pen peut tout à fait remplir à la condition de trouver des partenaires de coalition, ce qu’elle s’emploie à faire actuellement à travers son tour d’Europe.

Toutefois, une telle tâche s’avère moins évidente que prévue. Car si ces mouvements d’extrême droite et/ou nationalistes ont pour point commun de démanteler l’Union européenne et la transformer en une lâche confédération des Nations d’Europe, ils demeurent toutefois en désaccord sur nombre de points. Ainsi, si le PVV et le FN cherchent à s’allier, ce n’est pas tellement le cas du United Kingdom Independence Party (UKIP) de Nigel Farage qui refuse d’être assimilé à l’extrême droite. Qui plus est, bien que Geert Wilders ait reçu Marine Le Pen en grandes pompes, certains au sein de son parti ne voient pas d’un bon œil ce rapprochement entre leurs deux partis respectifs, en raison de l’image et de la mauvaise réputation du Front national français.

Il est trop tôt pour savoir si Marine Le Pen et Geert Wilders (qui a besoin de rebondir politiquement parlant depuis sa débâcle aux élections législatives néerlandaises) réussiront leur pari, à savoir former un groupe politique au Parlement européen dans la mesure où un tel objectif dépendra des résultats obtenus par chacun des membres de la coalition à l’issue des Européennes.

Toujours est-il que l’émergence d’une extrême droite européenne n’est pas, au bout du compte, une si mauvaise nouvelle pour la construction européenne et l’espace politique européen, dans la mesure où cela devrait encourager les autres partis politiques européens à s’européaniser et à s’impliquer davantage dans les débats à venir. En effet, le Parti socialiste européen, le Parti populaire européen (l’équivalent de l’UMP en France), les Verts européens, le Parti démocrate européen (l’équivalent du Modem) ou bien encore le Parti de la Gauche européenne (l’équivalent du Front de gauche) ne sont encore que des conglomérats de partis nationaux, partageant uniquement des valeurs communes et non une stratégie politique claire et profonde, ce qui reste à craindre pour la campagne des Européennes même si de nets progrès ont été réalisés par des formations comme le PSE ou bien encore le PPE notamment concernant l’élection du président de la Commission européenne. La probable formation d’un groupe politique d’extrême droite (prélude peut-être à une confédération européenne des partis d’extrême droite) est donc paradoxalement une chance pour la construction européenne et sa politisation plus que nécessaire.

 Gilles Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s