Uncategorized

Luttons contre le fatalisme ambiant en participant aux élections européennes

Aujourd’hui, dimanche 25 mai, nous sommes appelés aux urnes pour élire nos députés européens pour les cinq prochaines années. Alors que les prédictions alarmistes quant à un record d’abstention et une vague populiste se multiplient, battons-nous contre ce pessimisme ambiant et prenons conscience de quelques vérités. En effet, le désenchantement envers l’Union européenne et le succès du discours de Marine Le Pen ne sont pas une fatalité et ne doivent pas nous inquiéter excessivement ; ils peuvent être renversés par une autre vague, une vague citoyenne, si chacun de nous ouvre les yeux et agit en conséquence !

Ainsi, Marine Le Pen a beau jeu de dénoncer le manque de démocratie dans l’UE et la pensée unique du « système UMPS », mais le FN est un parti entre les mains d’une unique famille qui écarte tout dissident sans ménagement.

Marine Le Pen critique la classe politique et se présente comme un visage nouveau, mais elle est en fait le pire visage de la politique : celui de l’élu(e) souvent absent(e) et peu engagé(e) dans son travail de représentation, mais qui, cependant, n’hésite pas à toucher des indemnités élevées et à séduire ses électeurs par de belles promesses sans lendemain.

Marine Le Pen prétend vouloir changer l’Europe, mais elle ne travaille que rarement en ce sens au Parlement européen. Pour rappel, en cinq ans, Marine Le Pen n’a participé qu’à 67% des votes, n’a écrit ni amendé aucun rapport et n’a posé que 3 questions parlementaires. Quant à son père et prédécesseur à la tête du FN, il réussit la prouesse de travailler encore moins, participant à deux tiers des votes et ayant pour unique activité 22 interventions en plénière et une motion. Quand l’on sait la rémunération des députés européens, les citoyens payent très cher chaque mot écrit par la famille Le Pen !

Marine Le Pen affirme vouloir redonner espoir, mais elle sème les germes de la division, de la haine et de l’appauvrissement, tant économique que culturel. De plus, elle est incapable de faire des propositions concrètes, préférant les slogans et les généralités, notamment sur les thèmes de l’euro et de l’immigration, sans se baser sur les faits et préciser les conséquences qu’auraient ses choix.

Marine Le Pen veut bâtir une alliance anti-européenne, mais elle ne partage avec ses soi-disant « amis » que le rejet de l’Europe et de l’étranger, feignant d’ignorer d’importantes divergences en matières économique, sociale et d’attitude vis-à-vis de certaines religions.

Marine le Pen veut redonner le pouvoir aux Etats, mais nous, citoyens, nous voulons que le pouvoir nous soit rendu plutôt qu’à une entité politico-administrative.

Nous devons donc envoyer un message aux populistes de tout bord, notamment Marine Le Pen et le FN, en allant massivement voter. Devenons des « lobbyistes de la démocratie », pour reprendre l’expression de Jean-Claude Juncker, le chef de file du Parti Populaire Européen aux élections de ce dimanche.

En outre, nous voyons chaque semaine dans les médias des images en provenance d’Ukraine, d’Afrique ou de Thaïlande, pour ne citer que quelques exemples. Nous voyons des gens mourir pour avoir le droit de vivre en démocratie et de choisir leurs dirigeants. Respectons-les, allons voter !

Enfin, des dirigeants médiocres, cela nuit à la démocratie. Mais des citoyens médiocres, cela tue la démocratie. Parce que voter n’est pas seulement un droit mais aussi un devoir, allons voter dimanche !

Pierre-Antoine KLETHI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s