L’équipe

PauPauline Armandet : Rédactrice en chef
Etudiante en Master 2 Politiques européennes et affaires publiques (PEAP) à Sciences Po Strasbourg, Pauline est en charge du site web du magazine européen de France 3 « Avenue de l’Europe » . Depuis mars 2014, elle est en stage au bureau de France Télévisions.

 » A la manière des cafés débats, venez discuter de votre vision de l’Europe au Café de l’Europe!  »
Contact : pauline.armandet@gmail.com

Pierre-Antoine Klethi : Rédacteur en chef de la version anglaise.
Pierre-Antoine ébourriféMembre de la rédaction du blog depuis mars 2012, Pierre Antoine, né en Allemagne et d’origine alsacienne, est résident à Luxembourg où il a effectué sa scolarité à l’Ecole Européenne. Il a obtenu un Master en droit européen économique et est diplômé des IEP de Strasbourg et de Paris. Cette année, il poursuit ses études par un LLM (en droit européen) à King’s College, à Londres. Profondément fédéraliste, il est membre de la branche strasbourgeoise des Jeunes Européens Fédéralistes (JEF). Sur le blog, il s’occupe principalement des questions économiques.

« Je souhaite partager mon identité européenne et ma pleine adhésion à une Union plus intégrée : une Union fédérale! Je me suis rendu compte que la plupart des gens (y compris un certain nombre de personnes influentes ou « entrepreneurs d’opinion ») ne comprennent pas vraiment la crise économique. C’est pourquoi, en plus de mes articles sur l’Union Européenne, j’ai aussi décidé de créer une section dédiée à l’économie. Dans cette section, qui nécessite encore d’amples développements, j’explique des théories et hypothèses économiques de base. En effet, la démocratie fonctionne mieux avec des citoyens éclairés ! »

Estelle Delaine : responsable radio au « Parlement européen ».
Estelle old school
Elle est étudiante en Master 2 Sciences sociales du politique à l’IEP de Strasbourg. Elle a commencé à écrire pour le blog dès janvier 2012, alors qu’elle effectue une année ERASMUS à Galatasaray, faculté francophone d’Istanbul. En septembre 2012, quand Euradio Nantes propose au blog de réaliser une émission de radio tous les mois, elle devient avec Pauline Armandet l’une des animatrice d’Au Café de l’Europe sur les ondes.

« Ce qui m’intéresse est la vision de l’Europe hors de l’Europe : un point de vue qui ne peut qu’être structurant. Mes premiers articles étaient donc sur les relations entre l’UE et la Turquie. J’étudie et essaie de comprendre l’Union européenne sans avoir toujours une opinion politique très arrêtée à son égard. Pour moi, c’est avant tout un formidable outil de rassemblement et de solidarité entre les peuples européens, qu’il est grand temps de développer. »

Gilles Johnson : responsable de la communication et auteur du blog actupol 3.0.

Gilles JohnsonOriginaire de Bondy en Seine-St-Denis, il est très attaché à sa région, qui est loin – très loin ! – de la caricature qui en est souvent faite. Il est engagé de politique de plusieurs façons : militant au Parti Socialiste ainsi que dans plusieurs associations dont les Jeunes Européens Fédéralistes France il est aussi un blogueur engagé et un citoyen vigilant! Diplômé de l’IEP de Grenoble et du College of Europe, ancien étudiant ERASMUS à l’Université Libre de Bruxelles, il revendique sa citoyenneté européenne.

« Je suis féru de politique européenne car convaincu qu’il est absolument nécessaire d’avoir une vie et un espace politique européen. Cela légitimerait l’Union Européenne auprès des citoyens nationaux. En écrivant pour le Café de l’Europe, j’espère mettre en avant l’idée d’une citoyenneté européenne et faire comprendre aux lecteurs de l’importance de l’Europe dans la vie de tous les jours. Je veux créer du débat, de la confrontation et de la comparaison d’idées et d’opinions. Europhile et fédéraliste, je me bats pour une meilleure image de la construction européenne auprès de nos citoyens, et croyez-moi, il y a encore du boulot ! »

Jean-Noël Geist : administrateur du blog VF.
DSC_0013Il est étudiant en M2 Genre et Discrimination à l’IEP de Toulouse. Plus jeune, il a vécu au Royaume-Uni et été scolarisé une année en Allemagne. Revenu d’une année à Thessalonique en Grèce, il s’investit dans le blog dès octobre 2012, principalement en tant qu’administrateur et secrétaire de l’association. Il est aussi actif dans une association de cirque strasbourgeoise. Lecteur assidu de science-fiction, il s’intéresse à l’utilisation de la SF en science politique.

« Je suis passionné par les questions constitutionnelles européennes, la régulation et la façon dont l’UE et les États essayent de répondre à la crise de la dette, aux folies de la finance, aux défis écologiques, aux questions d’éthique et de bioéthique, au marasme économique et au chômage. »

ff

Jean-François Gérard : responsable des relations avec les médias.
jf
Responsable de la relation avec les médias, il s’intéresse à l’actualité internationale. L’Union Européenne en est l’un des OVNIS, ce qui la rend incontournable. Il revient d’un an d’études qui l’a fait aller aux quatre coins (ou presque) des États-Unis. Après des expériences dans différents médias, locaux, nationaux ou étrangers il travaille notamment avec Rue89 Strasbourg sur le thématique de l’Europe à Strasbourg pour le compte du blog.

ff

Louis Lepron : collaborateur ‘Europe et culture » 

LLAime parler de pop culture en Europe dans les médias !  Aussi, réd chef @Konbini.


 

 

Élise Rengot : en charge de la catégorie « Les Clés de l’UE ».

Après une année ERASMUS à Londres, dans le département « Politics and International Relations » de la Royal Holloway, elle fait un Master 1 Études Européennes et Relations Internationales, à l’IEP de Strasbourg. En août 2012, elle se lance le défi d’expliquer l’actualité aux jeunes, en réalisant un stage au Journal des Enfants. Novembre 2012, elle s’engage pour un journalisme de vulgarisation en démarrant la rubrique pédagogique « Les clés de l’UE » pour le blog.

2 réflexions sur “L’équipe

  1.  » Au-delà du devoir de mémoire  »

    Une organisation – sui generis -, en apôtre de l’ouverture, polyglotte, l’Europe honore-t-elle la conviction pacifique de l’univers ?

    Nul doute, le spectre massacra jadis l’âme d’un monde marxiste qui chavira dans l’abîme. Il était une fois, le – Mur de Berlin -. Le 9 novembre 1989, le – Rideau de fer – tomba, ce – Mur de la honte -, né de la guerre froide, subissait les convulsions du peuple allemand. Un fulgurant rêve naquit alors, – l’Europe n’acceptera plus jamais d’être divisée -. Par une nuit bleue pétrole, une éclipse bleue ciel épousa l’azur profond, au ciel se dessina un arc en sel, quand magistralement, Milan Kundera souligna – la tragédie des pays satellites de la Russie -. Alors de battre, la pulsation soviétique s’est arrêtée avec la victoire de la liberté sur l’oppression totalitaire. Osons l’arrêt de la pénurie économique et la mort de la dictature du prolétariat. Dès lors, l’Europe illumina – soyez résolus de ne servir plus, et nous voilà libres -. Aucune hésitation, il nous faut fonder la démocratie européenne aux jours qui filent.

    L’ Europe libre, démocratique distille une essence, une existence à nulle autre pareille.

    Les institutions européennes étincellent dans la lumière, demain à l’heure de vérité, que restera-t-il de notre devoir de mémoire ?

    – Ce siècle avait deux ans, Rome remplaçait Sparte … -. Les traités de Rome conclus en 1957 portent sur les fonts baptismaux la Communauté économique européenne et la Communauté européenne de l’énergie. En regard de la consolidation de la paix, l’Europe, seconde virginale, traverse les portes du temps avec une diplomatie d’influence. Alliage et fusion, l’Europe incarne un devoir d’initiative, une idée, une méthode, une amitié, une coopération et une communauté internationale de valeurs. Lettres en vers, lettres de verre, capitales poétiques en lettres capitales, Europe seras-tu là ? Se laisser conter l’Europe des arts, de la liberté, de la paix, de la mobilité, de la diversité et de la solidarité, une union sans cesse plus étroite, à l’idée même telle que les Pères fondateurs la conçurent. Si d’aucuns ne pensent interdire la mue, loin du rouge sang de la barbarie, l’Europe est la gardienne des libertés, des principes démocratiques, de la dignité humaine et du dialogue entre les citoyens et les institutions européennes.

    Couleur Europe, que j’aime ta couleur … EUR – OPE ! !

    S’il suffisait d’un ruban à nul autre pareil avec tatoué dessus – Hey, Halo, Salut, Hola ou Hej – sur un espace homogène de créativité …

    En un mot, l’Europe eût des maux et des émotions. De l’ombre à la lumière, la critique analyse les guerres en clair-obscur. Histoire à contre-jour, les idéaux du bloc déplurent, la cruauté l’avait alors emporté, et à l’inverse, l’Europe jaillit comme un ange. Sur – un petit cap du continent asiatique – (Paul Valéry), des – Lieux de mémoire – existent comme les plages de Normandie, le camp d’Auschwitz et les vestiges du mur de Berlin. De – Mémoires – de Monnet en – déclaration Schuman -, la jeune élite politique porte un drapeau, une devise, un hymne, 24 langues officielles, des droits civiques, des mesures de protection du climat et la poursuite du processus d’intégration. – Unis dans la diversité -, les diplomates parlementent du Portugal à la Grèce et de la Finlande à l’Irlande. A l’aune des valeurs de liberté, de justice et de démocratie, l’Europe est ce qu’elle veut bien être, riche de politiques (agricole, étrangère, économique, régionale …) et de protections (consommateurs, environnement …). Eu égard le terrorisme international, le changement climatique et les chocs de la mondialisation, les inconnues ne cessent de croître. A l’aube de ce siècle, la construction européenne est un combat en faveur de la paix kantienne et la promotion d’une mosaïque de cultures, où le vivre ensemble se réinvente chaque jour.

    Un peu de fierté, que diable !

    Comme Victor Hugo en 1802, Pierre-Franck Herbinet est né en 1976 à Besançon, une ville solidaire et innovante. Ayant vécu à Dijon, Amiens et Paris, il développa une étude en faveur de l’Italie et de l’Allemagne, puis il rejoint en 2000 la génération Erasmus à Birmingham sur le campus d’ Aston university. Sherpa de Corinne Lepage en 2010, lauréat de Terra Nova à Strasbourg en 2011 avec Olivier Ferrand, luttant contre la torture avec l’ACAT en 2012, Pierre-Franck Herbinet assiste le groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe sis au Parlement européen. En 2012, l’Eurodéputée Nathalie Griesbeck offre un lancement officiel sur la scène diplomatique en la qualité d’espoir centriste pour la région Franche-Comté.

    Sherpa, diplomate et secrétaire général, Pierre-Franck Herbinet a foi en le projet européen à Amsterdam, Vienne, Prague, Varsovie, Copenhague, Luxembourg, Athènes, Helsinki, Tallinn, La Valette, Dublin, Bratislava, Riga, Bucarest, Berlin, Budapest, Madrid, Nicosie, Stockholm, Bruxelles, Rome, Ljubljana, Sofia, Lisbonne, Zagreb, Vilnius et Paris.

    Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ALDE)

    Mouvement Européen (ME)

    Mouvement Démocrate (MoDem)

    Union des Démocrates et Indépendants (UDI)

    Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT)

    Cette déclaration contient des informations confidentielles, couvertes par le secret professionnel ou réservées exclusivement à leur destinataire. Toute lecture, utilisation, diffusion ou divulgation sans autorisation expresse est rigoureusement interdite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s