Paroles d’élus: « Mon Europe idéale… »

Jean-Claude Juncker (candidat du PPE à la Présidence de la Commission Européenne lors des élections européennes 2014): « Dans l’Europe telle que je la conçois il n’y a pas de « Nord à louer » et de « Sud à blâmer », il n’y a qu’une Europe, réunie. Le monde change. De nouveaux pôles de puissance émergent. Président de la Commission, je travaillerai nuit et jour pour que l’Europe soit une puissance influente au cœur de ce nouveau monde, et qu’elle incarne mieux que personne les valeurs de paix et de démocratie. Je veux qu’elle soit à la pointe de l’innovation et qu’elle soit une destination privilégiée pour les cerveaux du monde entier. Mais je veux avant tout une Europe soucieuse du bien-être de ces citoyens et qui continue d’avoir des normes exigeantes en termes de prestations sociales et de qualité de vie. »

Martin Schulz (Président du PE et candidat du PSE à la Présidence de la Commission Européenne lors des élections européennes 2014): « Mon Europe idéale, c’est celle qui met le citoyen au centre du projet européen. C’est pour lui que l’Europe a été créée. On l’oublie un peu trop souvent. »

Texte des interviews dans la vidéo:

Roland Ries, maire de Strasbourg (PS) : « Mon Europe idéale, c’est l’Europe des citoyens, c’est l’Europe de la démocratie, c’est l’Europe des droits de l’Homme, et ce n’est pas l’Europe technocratique. Alors il faut naturellement de la technicité dans la construction européenne, mais il ne faudrait pas que les techniciens prennent le pas sur les politiques – et quand je parle des politiques, je veux parler de tout le monde : tout le monde est politique ; chaque citoyen est un politique qui a délégué pour une période donnée à des élus cette responsabilité mais qui ne doit pas la perdre de vue. Cette Europe démocratique, elle est indispensable aujourd’hui. Sinon, de mon point de vue, on va droit dans le mur et on risque l’échec de ce rêve magnifique qu’est la construction européenne. »

Nawel Rafik-Elmrini, adjointe au maire de Strasbourg en charge des affaires européennes (PS) : « Mon Europe idéale, c’est une Europe sociale, une Europe avec plus d’égalité, une Europe plus solidaire, une Europe plus inclusive, une Europe qui replace le citoyen au milieu de ses préoccupations, au milieu de ses priorités, une Europe qui redonne la parole au citoyen et qui lui permet de participer à la construction de son avenir. Une Europe avec un avenir, c’est une Europe qui inclut les citoyens. »

Catherine Trautmann, députée européenne jusqu’en mai 2014 (PS) : « Mon Europe idéale, c’est une Europe dans laquelle chaque citoyen se sent engagé, peut développer un sentiment d’appartenance. Où les questions économiques sont replacées, je dirais, derrière des droits sociaux, l’appropriation culturelle du projet européen que je crois absolument essentielle. La paix est un acquis, mais un acquis fragile. Nous devons réaliser la paix sociale, la paix entre les hommes et les femmes. C’est une paix directe, peut-être plus proche de la réalité de chaque jour, et c’est pourtant essentiel quand on voit le risque populiste, le risque nationaliste, où chacun recrée des frontières, même à l’intérieur de nos propres pays. Donc je crois qu’une Europe idéale, c’est une Europe qui a retrouvé la force de sa liberté, de son unité et de sa solidarité. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s